Si un bébé est diagnostiqué allergique sévère au lait de vache ou poly-allergique alimentaire, cela peut être un peu déconcertant. Cela peut être difficile à certains moments et peut exiger de la patience, de l'organisation et une planification minutieuse, mais les parents ne sont pas seuls. Le soutien des médecins et des diététiciennes peuvent aider à s'assurer que les bébés reçoivent tous les nutriments dont ils ont besoin. Nous présentons ici quelques considérations pour la gestion de l'allergie sévère au lait de vache ou des allergies alimentaires multiples.

Changements alimentaires pour les bébés nourris au lait infantile

Si un bébé nourri avec une préparation pour nourrissons reçoit un diagnostic d'allergie sévère au lait de vache ou d'allergies alimentaires multiples, qu’il a eu une réaction sévère comme l'anaphylaxie ou présente encore des symptômes avec l’hydrolysat poussé de protéines qui lui a été prescrit ; les médecins peuvent recommander une préparation hypoallergénique à base d'acides aminés. Cliquez sur le lien pour en savoir plus sur la prise en charge diététique que les médecins peuvent recommander pour les bébés présentant une allergie sévère au lait de vache ou des allergies alimentaires multiples.

Les conseils d'une diététicienne

Une diététicienne ayant de l'expérience en matière d'allergies peut vous donner des conseils sur les aliments à éviter et sur la façon de s'assurer que les bébés obtiennent tous les nutriments dont ils ont besoin avec les aliments qu’ils ont le droit d’ingérer. Si un bébé est diagnostiqué avec une allergie sévère au lait de vache ou des allergies alimentaires multiples, les médecins peuvent alors lui conseiller de contacter une diététicienne qui l’accompagnera.

Conseils à prendre en compte quand vous cuisinez 

Plus un bébé a d'allergies, ou plus il réagit sévèrement aux allergènes, plus il peut être compliqué de lui préparer ses repas. Les parents devront:

Toujours examiner très attentivement les étiquettes de chaque aliment

Les étiquettes des aliments doivent être lues pour rechercher la présence d'allergènes qui doivent être évités, même si vous pensez connaître le produit grâce à une utilisation antérieure. Les entreprises changent souvent les recettes ou déplacent la production vers d'autres usines ce qui peut impacter la liste des ingrédients. Dans l'Union Européenne, les étiquettes des aliments mettent l'accent sur les allergènes présents dans la liste des ingrédients. Ainsi les 14 allergènes majeurs ont l’obligation d’être listés. Ils sont parfois mis en gras, même si cela n’est pas obligatoire. 

Être conscient du risque de contamination croisée

La contamination croisée à la maison peut se produire lorsque les aliments sont préparés ou servis sur des surfaces qui ont été exposées à d'autres aliments contenant un allergène. Il est donc particulièrement important de toujours utiliser des ustensiles et des casseroles différents pour la préparation du repas d’un bébé ayant une allergie sévère au lait de vache ou des allergies alimentaires multiples.

Planifier les repas et les collations à l'avance

Il est très utile de planifier les repas à l'avance pour s'assurer qu'un bébé ayant des allergies alimentaires sévères ou multiples n'est pas exposé à des allergènes. Les parents devront peut-être apprendre à adapter les recettes et à préparer les repas et les collations à l'avance lorsqu'ils mangent à l'extérieur de la maison. Cuisiner en vrac et congeler avec des étiquettes claires peut être une bonne idée. 

Anaphylaxie 

L'anaphylaxie, ou choc anaphylactique, est un symptôme grave d'une allergie et peut mettre la vie en danger. Quelle que soit l’allergie, il s'agit d'une préoccupation importante, mais c’est encore plus préoccupant quand un bébé présente une allergie sévère au lait de vache ou des allergies alimentaires multiples, car les chances qu'elle se produise peuvent être augmentées. Dans l'allergie au lait de vache, l'anaphylaxie est un symptôme sévère d’allergie IgE-médiée. Ce ne sont pas tous les bébés allergiques qui subissent un choc anaphylactique, heureusement, mais il est important que les parents comprennent ce que c'est et comment le gérer afin qu'ils puissent reconnaître et réagir rapidement et calmement si cela venait à se produire.

L'anaphylaxie survient habituellement soudainement après l'exposition à l'allergène et s'aggrave rapidement. Les symptômes comprennent: 

  • Gonflement de la langue ou de la gorge
  • Difficulté à avaler ou à parler
  • Respiration sifflante, toux persistante ou asthme grave
  • Étourdissements, perte de conscience (faiblesse chez les bébés)
  • Rythme cardiaque rapide
  • Peau moite
  • Démangeaisons, éruptions cutanées soudaines
  • Se sentir ou être malade (vomissements)
  • Douleurs à l'estomac

Si vous soupçonnez une anaphylaxie, vous devez appeler une ambulance immédiatement.

Si un médecin pense qu'un bébé est à risque d'anaphylaxie, il peut prescrire un stylo auto-injecteur d'adrénaline. Les parents recevront une formation sur la façon de l’utiliser afin qu'ils puissent administrer l'adrénaline en cas de choc anaphylactique.