Il existe deux ou trois tests différents pour diagnostiquer l'allergie au lait de vache IgE-médiée, qui dépendent du type de réaction allergique soupçonnée.

Le prick test

Le prick test consiste à exposer la peau du bébé à une infime quantité de protéines, de lait de vache et à surveiller attentivement tout signe de réaction allergique. Si une réaction se produit, elle apparaîtra sous la forme d'une petite bosse rouge sur la zone testée. Le test donne des résultats dans les 15 à 20 minutes. C’est le médecin qui les interprétera en même temps que les antécédents médicaux du bébé et d'autres facteurs.

Test sanguin

Un test sanguin pourrait être effectué pour aider à diagnostiquer l'allergie au lait de vache IgE-médiée en vérifiant si le bébé a des anticorps contre les protéines du lait de vache dans son sang. Si c'est le cas, cela pourrait suggérer qu'une réaction allergique se produit en réponse aux protéines du lait de vache.

Important…

Il est important que ces tests soient effectués par un médecin. N'achetez pas de tests à utiliser vous-même, car ils peuvent ne pas être fiables et les conseils qu'ils donnent peuvent ne pas être appropriés pour votre bébé. De plus, sachez qu'un test cutané positif ou un test sanguin positif ne confirme pas l'allergie car il ne montre qu'une sensibilisation à un allergène alimentaire.

Rappelez-vous que ces tests ne seront utilisés que pour aider à diagnostiquer le type d'allergie au lait de IgE-médiée. Ils ne montreront pas si un bébé a une allergie non-IgE-médiée. Si une allergie au lait de vache non IgE-médiée est suspectée, le médecin sera plutôt amené à demander à ce que le bébé suive un régime d'élimination suivi d'un test de provocation orale. Le régime d'élimination suivi d'un test de provocation orale peut également être recommandé pour appuyer le diagnostic de l'allergie au lait de vache IgE-médiée.