Nos conseils pour le bon déroulement de la diversification

conseils pour la diversification

Il faut savoir que l'apport lacté reste important dans le cadre de la diversification. On estime qu’un bébé doit continuer à consommer au moins 500 ml de lait par jour. Jusqu’à l’âge de 3 ans, vous pourrez continuer à lui donner une partie de ses repas sous forme de lait (soit maternel, soit le substitut de lait prescrit). Vous pouvez également en mettre dans des recettes (comme les purées et compotes par exemple) afin d'augmenter la valeur nutritionnelle de ses repas, et garantir de couvrir l’ensemble de ses besoins nutritionnels journaliers.

Pour une diversification alimentaire de votre bébé APLV qui se déroule au mieux, et selon les conseils de votre médecin :

  • Introduisez chaque aliment un par un en commençant par de petites quantités. Vous pourrez ainsi vérifier que votre bébé ne développe pas de réaction allergique avant de continuer.
  • Assurez-vous que votre bébé continue à consommer la bonne quantité de son substitut et reçoive suffisamment de nutriments. Vous pouvez, par exemple, mélanger son hydrolysat poussé de protéines à des aliments comme des céréales ou des purées de fruits et de légumes afin d'augmenter leur valeur nutritionnelle.
  • Dans les recettes, substituez le lait de vache par l'hydrolysat poussé de protéines qui vous aura été prescrit. Pour la réalisation d'un riz au lait ou d'une sauce blanche, par exemple. 


"Ne paniquez pas ! Toutes les recettes peuvent être adaptées pour répondre aux besoins nutritionnels de votre enfant sans avoir à utiliser aucun produit laitier. Les repas peuvent être préparés à l'avance si vous sortez."
Nelly, diététicienne

  • Evitez les aliments qui déclenchent fréquemment des allergies alimentaires(ex : œuf, soja, fruits de mer, blé, fruits à coque) avant les 6 mois de votre bébé.
  • Continuez à tenir à jour un carnet de suivi sur les différents symptômesquand vous introduisez un nouvel aliment dans le régime alimentaire de votre bébé, les quantités données et s'il a déclenché une réaction allergique.

 

Avant d'exclure des aliments de l'alimentation de votre enfant, demandez conseil auprès de votre médecin. Il vous aidera à vous assurer que l’alimentation variée et équilibrée de votre enfant soit adaptée à ses besoins nutritionnels spécifiques pour une croissance et un développement en bonne santé.

Pour vous aider au quotidien, voici un tableau récapitulatif :

Tableau des aliments à introduire et éviter- APLV

*Les conseils du Ministère de la Santé sur l'exclusion des fruits à coques ont changé en 2009. Vérifiez avec votre médecin ou un autre professionnel de santé si vous pouvez introduire des fruits à coques dans l'alimentation de votre enfant.