Les étapes vers l’acquisition de la tolérance

L’épreuve de provocation alimentaire

Si votre enfant en bas âge reçoit une alimentation sans protéines de lait de vache depuis un certain temps et qu'il est âgé d'au moins 9 à 12 mois, votre médecin pourra vous proposer d'effectuer une épreuve de provocation alimentaire par voie orale. Cela lui permettra de déterminer la dose de lait de vache tolérée par votre enfant. 

Il s'agit de la même épreuve de provocation alimentaire que celle effectuée pour le diagnostic.

"Pour ma part ce fut un allaitement maternel exclusif avec un régime sans PLV pendant 10 mois. À 1 an, on a fait une réintroduction au lait réussie et maintenant il boit du lait classique et mange des yaourts"
Sabrina, maman d'un bout de chou APLV

Mon enfant deviendra-t-il tolérant ?

La bonne nouvelle, c’est que pour la plupart des enfants, l’allergie aux protéines du lait de vache disparaitra ! En moyenne, cette tolérance s’acquière vers l’âge de 3 à 5 ans.

"L'allergie aux protéines du lait de vache n'est pas forcément la fin d'une alimentation normale ! Mon fils s'est finalement débarrassé de la plupart des symptômes et il peut désormais manger des produits laitiers."
Alexia, maman d'Hugo, ancien APLV

C’est l'aboutissement recherché dans la prise en charge de l'allergie aux protéines du lait de vache. On dit que la tolérance au lait de vache est acquise lorsqu’un enfant peut boire du lait et consommer des produits laitiers sans manifester aucune réaction allergique.

Votre enfant pourra alors partager, avec plaisir, les mêmes repas que sa famille et son entourage.

La plupart des petits APLV vont devenir naturellement tolérants. C’est pourquoi en grandissant, votre médecin va tenter de réintroduire de temps en temps le lait pour évaluer sa tolérance. Le médecin peut alors parler "d'acquisition de tolérance".